À propos du projet > Contexte et objectifs

Contexte et objectifs

Les applications de OUAIP

OUAIP est utilisé pour :
- déterminer les paramètres caractéristiques d’un aquifère : Transmissivité (T) et Coefficient d’emmagasinement (S)
- estimer les pertes de charge dans un ouvrage
- déterminer le débit d’exploitation d’un puits
- simuler l’exploitation d’un ouvrage et son influence
- inférer la géométrie des couches, la profondeur des venues d’eau et autres analyses dérivant de l’interprétation des courbes de l’essai.

Pourquoi utiliser OUAIP ?

L’intérêt de l’utilisation d’un logiciel pour l’interprétation des pompages d’essais n’est plus à démontrer. Le programme informatique offre une grande souplesse par rapport à l’interprétation manuelle qui, en dehors des conditions d’application de la méthode de Jacob, aboutit à l’utilisation d’abaques plus ou moins complexes selon la présence d’effets perturbateurs. Le logiciel offre l’avantage de la rapidité et de la reproductibilité.

Quelques solutions analytiques sont disponibles en utilisants des outils du type Excel, Matlab, etc. Leur compatibilité est remise en cause à chaque nouvelle version. Nous avons fait le choix d’un développement d’une application autonome.

L’outil OUAIP bénéficie de l’expérience acquise lors des développements des outils ISAPE (BRGM) et de sa version Windows avec ANTEA. Il vise à remplacer ces outils qui ne sont plus opérationnels sur les nouveaux systèmes.

OUAIP conserve la philosophie de ses prédécesseurs : il s’agit d’une interprétation assistée par ordinateur et non d’un jeu vidéo ! L’utilisateur est invité à modifier les valeurs de T, S, mettre en oeuvre des effets de puits ou des influences de limite en fonction du contexte de l’essai, en s’aidant le cas échéant des modules d’optimisation de l’ajustement entre données observées et simulées.

En finir avec Jacob

La détermination des paramètres hydrodynamiques Transmissivité (T) et Coefficient d’emmagasinement (S) d’un aquifère est un calcul classique des bureaux d’études. La méthode la plus largement utilisée est la méthode de COOPER-JACOB (dite méthode de la droite de JACOB) car elle est facile d’emploi.
Cette méthode résulte d’une approximation de la méthode de THEIS. L’usage de l’approximation est soumis à des conditions d’utilisation (condition sur la variable u=4Tt/r2S qui doit être supérieure à 100). Le non respect de cette contrainte aboutit à des calculs érronés (en particulier pour des calculs d’incidence sur des ouvrages ou milieux aquatiques voisins d’un pompage)

OUAIP permet à l’utilisateur d’utiliser la méthode de THEIS plutôt que son approximation. Il offre de plus la possibilité de choisir des méthodes probablement plus adaptées au contexte hydrogéologique. Il permet en outre de mettre en oeuvre les effets perturbateurs et influences qui affectent l’essai de pompage.

Un outil en évolution

Le prototype de OUAIP a bénéficié d’un budget interne du BRGM (projet de développement) qui lui a permis de voir le jour et d’évoluer jusqu’en 2014. Un financement de l’ADEME a été obtenu pour élaborer (à partir de 2013) une version pour les essais en géothermie. L’introduction de nouvelles méthodes est possible via des collaborations et des cofinancements.

Télécharger le logiciel

Cliquer ici pour télécharger le logiciel OUAIP

Coordinateur

Cofinanceurs

GIF

Autres outils

Dans le même esprit que OUAIP :

TRAC, outil pour l’interprétation et le dimensionnement des traçages. Télécharger TRAC

FORAGES, outil pour le dessin d’une coupe de forage d’eau (coupe géologique et technique, édition du rapport, outil complet et configurable). Forages



BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 - 45060 Orléans Cedex 2 - France - Tel. : +33(0)2 38 64 34 34
Dernière mise à jour: 18-05-2016